Accés rapides : Accessibilité | Accueil | Contenu | Plan du site | Contact
Logo de l'AI
Assurance-invalidité fédérale
Eidgenössische Invalidenversicherung

Détection précoce

L'objectif de la 5ème révision AI, acceptée par le peuple en juin 2007 et dont l'entrée en vigueur est fixée au 1er janvier 2008, est de concrétiser durablement le principe de « la réadaptation avant la rente ». Pour ce faire, elle développe des instruments permettant d'intervenir plus vite, de façon plus ciblée, en étant plus proche de la personne assurée et de son environnement. Le but est le maintien au poste de travail, voire à un autre poste au sein de l'entreprise, ou, si cela n'est pas possible, dans une autre entreprise.

Dès 4 semaines d'incapacité de travail, la possibilité est donnée à différentes instances : 

  • L'assuré ou son représentant légal
  • Les membres de la famille faisant ménage commun avec l'assuré
  • L'employeur
  • Le médecin traitant et le chiropraticien
  • L'assureur perte de gain (LAMal) et privé
  • L'assureur accident
  • L'institution de prévoyance professionnelle
  • Les organes d'exécution de l'assurance-chômage
  • Les organes d'exécution des lois cantonales relatives à l'aide sociale
  • L'assureur militaire

de communiquer une situation à la détection précoce AI. Ce concept permet un accès rapide à des spécialistes en réadaptation de l'AI. Ceux-ci, en collaboration avec les personnes concernées, vont examiner s'il y a un risque d'invalidité et ce qui peut être entrepris pour une reprise du travail. A noter que les personnes ou les institutions habilitées à communiquer le cas en informe au préalable l'assuré.

Sur la base d'un entretien, la personne chargée de la détection précoce devra déterminer si l'incapacité de travail peut aboutir à une invalidité et si une intervention de l'AI est indiquée. A l'occasion de cet entretien, un bilan de la situation de la personne sera établi (points de vue social, professionnel, financier) et celle-ci sera associée à la démarche de recherche de solutions (bilan de ses ressources). Un contact direct avec l'employeur ou d'autres personnes impliquées sera déjà établi à ce stade. Seules les informations appropriées à l'objectif seront échangées, en aucun cas des renseignements et des documents médicaux. La personne intéressée sera encouragée à mettre en œuvre toute mesure raisonnablement exigible pour conserver son emploi.

Si, sur la base de l'entretien de détection précoce, il s'avère que la situation n'incombe pas à l'assurance-invalidité, le spécialiste AI devra organiser une solution externe de prise en charge, en établissant le contact avec l'organisme compétent, l'objectif étant de ne pas laisser la personne « errer » entre différents systèmes, sans savoir qui pourra lui apporter l'aide nécessaire.