Accés rapides : Accessibilité | Accueil | Contenu | Plan du site | Contact
Logo de l'AI
Assurance-invalidité fédérale
Eidgenössische Invalidenversicherung

Pourrait-on assainir l’AI avec des mesures d’économie, sans financement additionnel ?

Si l'on renonçait à combiner mesures de réadaptation, mesures d'économie et financement additionnel, il n'y aurait d'autre solution que de procéder à des coupes sombres en réduisant les rentes de façon linéaire ou en contingentant les prestations. Une mesure aussi draconienne n'est ni politiquement possible, ni socialement acceptable. En 2006, les dépenses de l'AI atteignaient 11,5 milliards de francs, la plus grande partie pour des prestations de rentes. Un assainissement passant exclusivement par des économies devrait donc forcément porter sur cette «prestation clé» de l'AI. Concrètement, il faudrait soit ne plus verser 40 % des rentes, soit réduire les rentes en cours dans la même proportion. Cela ramènerait la rente maximale AI de 2210 à 1330 francs.