Accés rapides : Accessibilité | Accueil | Contenu | Plan du site | Contact
Logo de l'AI
Assurance-invalidité fédérale
Eidgenössische Invalidenversicherung

Foire aux questions

La 5e révision ne suffit-elle donc pas à rééquilibrer son budget ?

Le renforcement de la réadaptation et les mesures d'économies permettront de réduire les dépenses de l'AI de 498 millions de francs par an.
   

Pourrait-on assainir l’AI avec des mesures d’économie, sans financement additionnel ?

Si l'on renonçait à combiner mesures de réadaptation, mesures d'économie et financement additionnel, il n'y aurait d'autre solution que de procéder à des coupes sombres en réduisant les rentes de façon linéaire ou en contingentant les prestations.
   

Quel rôle joue la réduction des dépenses dans l’assainissement visé ?

La 5e révision de l'AI permet de stabiliser les dépenses et le déficit de l'AI qui, sinon, continueront à s'accroître.
   

Comment la 5e révision de l’AI implique-t-elle les employeurs ?

La 5e révision apporte aux employeurs des avantages concrets : avec les nouveaux instruments de détection et d'intervention précoces, l'AI devient pour eux un conseiller compétent pour faire face aux incapacités de travail d'assez longue durée ou aux absences répétées pour raisons de santé.
   

Qu’est-ce qui va changer en gros avec la 5e révision et qui est touché ?

Le but poursuivi par la 5e révision est de stabiliser la situation financière de l'AI par des mesures de réadaptation actives.
   

En quoi consistent les économies prévues par la 5e révision ?

La 5e révision prévoit des mesures d’économie propres à réduire sérieusement les dépenses de l’AI tout en restant acceptables socialement. Grâce aux prestations complémentaires à l’AI, les restrictions touchant les prestations ne réduiront pas les handicapés à la misère.
   

Quelles nouveautés nous apporte la 5e révision de l’AI ?

La 5e révision de l'AI apporte un assainissement structurel aux effets durables en recentrant l'assurance-invalidité sur sa fonction première : (ré)insérer les personnes atteintes dans leur santé, dans le monde du travail.
   

Qui a droit aux PC ?

Les prestations complémentaires (PC) à l'AVS et à l'AI sont accordées lorsque les rentes et autres revenus ne couvrent pas les besoins vitaux.

   

Mon état de santé s’est modifié depuis la dernière décision AI. Que dois-je faire ?

Lorsqu'une demande de révision est déposée (ou une nouvelle demande après refus de rente), celle-ci doit établir de façon plausible que l'invalidité de l'assuré s'est modifiée de manière à influencer ses droits.

   

Un changement de canton peut-il compromettre l'octroi d'une rente ?

Un déménagement n'influence en aucun cas la décision de l'AI. Dès qu'une demande est déposée à l'office AI compétent, celui-ci reste chargé de ce cas même si la personne qui a déposé la demande a entre-temps quitté le canton.
   

A partir de quel moment la rente AI est-elle accordée ?

Le droit à une rente AI prend naissance après un délai d'attente d'une année à partir du début de l'incapacité de travail (totale ou partielle), mais au plus tôt six mois après le dépôt de la demande AI.

   

La personne bénéficiant d'une rente AI a-t-elle le droit d'exercer une activité lucrative ?

En règle générale, la personne assurée devrait travailler, d'entente avec son médecin traitant, autant que l'on peut raisonnablement l'attendre d'elle, même pour une durée relativement longue.